Lettre de motivation​

Traditionnellement, elle accompagne votre CV. Ce n’est pas une pure formalité. Elle ne doit ni répéter le contenu de votre CV, ni contenir des platitudes. Elle est au contraire l’occasion de personnaliser votre envoi et de vous adresser à une entreprise en particulier. Ne sachant pas sur quel type de recruteur vous allez tomber: celui qui privilégie le CV à la lettre ou celui qui privilégie la lettre au CV, vous ne pouvez bâcler ni l’un ni l’autre.

Pas de lettre passe-partout, ciblez votre candidature : 1 entreprise = 1 lettre

  • Adressez-vous à une personne nominative, soit au responsable du recrutement, soit à un responsable de service. N’hésitez pas à téléphoner au standard de la société pour connaître son nom. Si votre réseau vous a communiqué un nom, exploitez-le.
  • Recherchez des informations sur l’entreprise à laquelle vous voulez écrire. Utilisez les informations parues dans la presse, les annuaires professionnels, la plaquette de l’entreprise ou sur son site Internet.
    Vous ne lui écrivez pas par hasard : l’entreprise « x » vous intéresse particulièrement pour une raison précise.
  • Développez vos compétences. Inutile de redire ce qui se trouve sur votre CV. Enoncez soit vos points forts, soit une réalisation spécifique qui correspond parfaitement aux besoins de l’entreprise que vous percevez intuitivement ou que vous connaissez (renseignements obtenus par votre réseau, par la lecture de la presse, etc.).

Structure de votre lettre – 3 Paragraphes

Vous

Pourquoi l’entreprise vous intéresse-t-elle ? Quelle est sa spécificité qui fait votre motivation à vous adresser à elle?

Moi

Ce que j’ai à lui proposer (expérience, réalisations, résultats, compétences relationnelles).

Nous

Proposition de collaboration/objectif/perspectives.

Que faut-il joindre à votre lettre de motivation?

  • Si vous répondez à une annonce : joindre les documents demandés uniquement (ne surchargez pas votre dossier de candidature).
  • Si vous faites une candidature spontanée : votre CV et vos diplômes.

Quels sont les pièges à éviter?

  • Une lettre de 2 ou 3 pages qui raconte l’histoire de votre vie.
  • Des fautes d’orthographe dans le corps de la lettre, sur le nom du recruteur ou sur son sexe.
  • Des erreurs concernant l’entreprise (son type d’activité, sa taille, ses produits, etc.).
  • Des termes négatifs ou approximatifs. Vous n’êtes pas là pour évoquer vos problèmes ou vos doutes: diplômé depuis un an, je me demande si je ne dois pas changer d’orientation…».
  • Des platitudes du type: « Dynamique et autonome… ». – Un style pompeux ou désuet: «Je sollicite de votre haute bienveillance un entretien…», « Recevez mes plus respectueux hommages… ».
  • Un ton quasi désespéré: « Si vous estimez que je puisses être utile à votre société … ».

Relisez toujours votre lettre deux heures après l’avoir rédigée ou, mieux, le lendemain.

Etes-vous satisfait de l’image que vous donnez de vous ? Votre message est-il clair ? Donne-t-il envie de vous rencontrer ?

 

CV

Votre CV a-t-il la forme ?

Découvrir

Entretien

Maximisez vos chances !

Découvrir

Préparation au forum

Soyez prêt !

Découvrir